Accueil
Le Prince, introduction
Le Prince, l'auteur
Le Prince, résumé
Le Prince, commentaire
Contact

 

Machiavel étudie dans un premier temps, principalement dans les onze premiers chapitres du livre, « ce qu’est un principat et de quels espèces ils sont » (pour reprendre la définition qu’il donne lui-même de son ouvrage).

 

Pour cet analyse, Machiavel utilise un raisonnement déductif : il va du cas général au cas particuliers.

D’abord, il prône l’existence de deux types de pouvoirs : les principats et les républiques, mais précise qu’il ne traitera pas des républiques dans ce livre.

Puis, il distingue, parmi les principats, ceux qui sont héréditaires de ceux qui sont nouveaux (chapitre 1), en ajoutant que les plus faciles à tenir sont les principats héréditaires.

 

La dernière phrase du chapitre 1 annonce les principales discussions qui feront l’objet du reste du livre : « Ces seigneuries ainsi acquises ou sont accoutumées à vivre sous un prince, ou habituées à être libres et elles s’acquièrent ou avec les armes d’autrui ou avec les siennes propres, ou par fortune ou par vertu ».

 

 

Machiavel traite ensuite de différent cas particuliers : les royaumes où la langue de la population est différente de celle du conquérant (chap. 3), les principats gouvernés par des barons ou par un prince seul (chap. 4), les cités ayant pour coutume de vivre libres avant l’arrivé de l’envahisseur (chap. 5), les principats ecclésiastiques (chap. 11)…

 

A chaque fois, Machiavel donne des conseils sur les moyens de conquérir et de maintenir ces royaumes. De plus il illustre ses conseils par des exemples, qui sont chez Machiavel, de véritables armes au service de l’argumentation (voir Commentaire).

 

 

 

 

L’examen des différentes sortes de principats
© 2008