Accueil
Le Prince, introduction
Le Prince, l'auteur
Le Prince, résumé
Le Prince, commentaire
Contact

 

Le thème de l’armement est récurrent chez Machiavel.

Dès le chapitre 3, il dispute de ce thème en ce questionnant sur l’utilité de la guerre.

Il conclut que le prince ne doit pas fuir la guerre car selon lui, « on évite pas la guerre mais on la diffère à l’avantage d’autrui ».

De plus, dans le chapitre 10, il montre qu’un prince ne se suffit a lui-même que s’il est capable de monter une armée et d’engager un combat.

Cette question est aussi au cœur de la discussion dans les chapitres 12-13-14. Machiavel  montre qu’il existe deux types d’armes : les armes propres et les armes mercenaires.

Il prône que les armes mercenaires sont périlleuses et inutiles et se positionne donc en faveur des armes propres (idée qui sera reprise dans le chapitre final).

Machiavel parle aussi des soldats auxiliaires (appartenant aux princes alliés) et nous prouve que, comme les soldats mercenaires, ils ne sont pas d’une grande utilité.

 

 A travers ces chapitres, nous comprenons que la question de l’armement est au centre de la pensée Machiavélienne : les armes et donc la violence sont nécessaire au ‘’bon’’ prince.

La paix et les ordres doivent donc être « l’art » du prince, et doivent toujours être présents dans ses pensées. Machiavel prend même l’exemple de la chasse au chapitre 14, qui plus qu’un simple loisir, doit être utilisé comme un moyen de repérer le terrain pour les guerres futures. Car selon lui, les temps de paix doivent permettre de s’entraîner à la guerre.

 

Enfin, au chapitre 18, Machiavel étudie l’attitude que le prince doit avoir vis-à-vis des combats. Il montre que les combats sont de deux types : ceux avec les lois (liés aux hommes) et ceux avec la force (liés aux bêtes). Il indique que le prince doit inévitablement user des deux.

De plus, pour ce qui est des combats bestiaux, le prince doit être à la fois rusé, et à la fois violent (métaphore du renard et du lion).

 

 

 

 

La question des armes et des combats
© 2008